Après un premier succès, largement mérité, Insomniac Games a présenté son standalone du jeu Marvel’s Spider-Man centré autour du personnage de Miles Morales. Ce Spider-Man aux origines latino-africaines, s’est surtout fait connaître du grand public depuis l’adaptation de la licence en film d’animation, Spider-Man : New Generation sorti en 2018 au cinéma et que je vous recommande vivement. Ce nouveau jeu est disponible en exclusivité sur PlayStation 4 et PlayStation 5.

ÉditeurDéveloppeurSupports

Suite directe de Marvel’s Spider-Man et de son DLC “La ville qui ne sort jamais”, le joueur contrôle Miles Morales, un nouveau Spider-Man fraichement mordu par une araignée qui lui permet d’obtenir des pouvoirs à l’image de ceux de Peter Parker. Le jeune homme sera d’abord accompagné par Peter avant que celui-ci ne parte en vacances et ne confie les rênes de la ville à son jeune apprenti. L’histoire n’a rien d’extraordinaire et le joueur comprendra vite où les scénaristes veulent en venir.

L’araignée peut tout au long de l’aventure se balader librement dans Manhattan, aucune zone n’est à débloquer pour voir le reste de la ville, la carte semble toutefois relativement petite vue du ciel alors que dans la réalité, c’est une tout autre histoire. Les sensations de liberté et les interactions parfois avec la population pour un check ou une photo, d’autres avec les événements aléatoires en cours comme un pillage à arrêter ou encore avec les missions secondaires sont un véritable régal. La ville n’est pas vide et s’anime sans cesse. Au fil de la progression dans l’histoire, plusieurs nouveaux points d’intérêts viendront se greffer sur la carte, des défis, des demandes des habitants, des sons à enregistrer, des objets à trouver, des chats à sauver, bref, il y a de quoi de faire et heureusement, car le plus gros défaut du jeu étant la durée de vie sur l’histoire principale, beaucoup trop courte. Le jeu laisse d’ailleurs sous-entendre qu’un prochain jeu verra le jour !

Plus l’aventure avance et plus le joueur débloque des fonctionnalités, des costumes dont certains ont des capacités et des avantages propres, des mods de tenue et de lentilles qui offrent des avantages et bonus durant les combats, des nouvelles compétences à acquérir et des gadgets à améliorer. Toutes ces fonctionnalités ont un point commun, elles pourront s’obtenir uniquement en échange de ressources, des jetons d’activité en or et en argent qu’il est possible de récupérer durant l’aventure et lors de missions secondaires.

Côté compétences, ce nouveau Spider-Man dispose de pouvoirs qui lui sont propres, se chargeant en bio-électricité durant les combats, on peut ainsi utiliser ses pouvoirs en combinant des touches pour effectuer une charge électrique contre l’ennemi ou au sol pour des dégâts de zone, se rendre invisible durant quelques secondes, etc.

Il faudra toutefois stocker pas mal de ressources pour arriver à obtenir l’ensemble des compétences et à activer la totalité des gadgets, des mods de tenue et de lentilles. Le New Game+ sera un passage obligatoire pour les joueurs qui souhaitent débloquer l’ensemble des costumes. Les fans apprécieront la quantité de costumes et tout particulièrement celui de New Generation, avec ses compétences et ses poses qui permettront de se déplacer comme dans le film d’animation.

Certaines scènes sont époustouflantes, à l’image du combat contre Rhino en début de partie avec l’assistance de Peter Parker, la scène du pont et enfin la scène finale. Ce sont d’ailleurs les rares scènes qui demanderont aux joueurs d’exécuter des QTE entre les actions, fonctionnalité que j’ai trouvé en bien moins grande quantité dans ce standalone et ce n’était pas pour me déplaire. En réussissant des combos, il sera aussi possible de charge une attaque spéciale qui prendra la forme d’une courte cinématique permettant de se débarrasser des ennemis les plus coriaces.

Pour revenir à l’ambiance, on ne peut passer à côté de l’excellente bande originale qui anime l’aventure et vos déplacements sur la carte. Vous retrouverez l’ensemble de la bande originale sur Spotify et autres plateformes dont le titre “I’m Ready” de Jaden Smith écrit pour l’occasion.

Conclusion

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales est un bon casse croute entre deux gros jeux Spider-Man, puisque sans surprise la suite du premier épisode sera annoncée dans les prochaines années, au vu du succès du premier jeu. On peut surtout regretter la durée de vie du titre, un peu trop légère, surtout l’histoire qui se boucle en moins d’une dizaine d’heures. Si le jeu donne une grosse impression de déjà vu, l’arrivée de Morales offre un léger un vent de fraicheur avec de nouveaux pouvoirs à explorer et un nouveau héros à découvrir.

  • Marvel’s Spider-Man: Miles Morales pour qui ? Les fans de l’univers Spider-Man et des jeux d’aventure de manière plus générale

Test du jeu effectué sur PlayStation 5 via une clé envoyée par l’éditeur.
Test de +9h, jeu fini en mode normal avec plusieurs points d’intérêts et missions secondaires.

Points positifs

  • Nouveaux pouvoirs, nouveaux costumes
  • La liberté dans les déplacements
  • Les missions annexes et points d’intérêt qui double la durée de vie du jeu

Points négatifs

  • Durée de vie de l’histoire principale
  • Manque de personnages emblématiques
  • Un peu trop court !
  • Une impression de déjà-vu
54,99€
59,99€
in stock
7 new from 54,99€
4 used from 45,00€
as of 16 avril 2021 10 h 16 min
Amazon.fr
77,14€
in stock
3 new from 59,99€
5 used from 44,42€
as of 16 avril 2021 10 h 16 min
Amazon.fr
Margxt
Margot 29 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.

4 Commentaires

  1. Salut. Je suis un grand amateur de Spiderman et de Marvel et je pense que ce jeu vidéo est fait pour moi. Je suis trop excité pour commencer à jouer. Merci et je te souhaite une bonne journée.

  2. Bonjour Margot, sans vouloir te contredire, Milzs Morales a des origines latineo-africaine et dans la version du jeu vidéo, c’est plutôt des origines afro-américaine. bonne journée

    1. Pourtant dans le jeu il parle bien en espagnol avec sa mère donc latino-africaine sur les deux je suppose ?

      1. Alors, ils ont respecté le comics, et il est bien latino-afro-americain.
        Bonne journée

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir plus :Actualités