Peridot est disponible, découvrez le Tamagotchi-like en réalité augmentée

Margxt
Discord Pokémon GO

Niantic a annulé 4 jeux en 2021 dont un jeu Catan, mais le petit Peridot a survécu à la tempête et s’est présenté dans un premier temps dans une version bêta aux joueurs Malaysiens. Après plusieurs années de développement, le Tamagotchi-like sort enfin de sa cachette pour une sortie mondiale ce mardi.

Pas compatible pour tous !

Si vous avez ouvert l’oeil sur les stores Apple et Android hier, vous avez peut-être eu la chance de pouvoir le télécharger sur votre smartphone. Le titre de la société Californienne n’est en effet compatible qu’avec un nombre restreint de téléphones, compatibles avec la réalité augmentée ! Si par exemple vous avez opté pour des modèles de la gamme Samsung A, vous devrez pour le moment passer votre chemin. Si vous ne voyez pas le jeu sur votre store, depuis votre smartphone, c’est qu’il n’est simplement pas compatible. Peridot repose en effet sur deux grosses bases, la première étant la réalité augmentée qui fonctionne en permanence (aïe la batterie) et la seconde la génération procédurale des Peridots (ou Dots).

Vous donnez à manger à votre créature à travers l’écran, vous lancez une balle dans votre chambre ou votre jardin et vous lui apprenez des tours dans la rue. Niantic a depuis plusieurs années peaufiné ses outils en matière de réalité augmentée et Peridot en est le résultat ! Le moindre objet est reconnu et certaines surfaces et éléments sont identifiés par le jeu comme le sable, l’eau, les fleurs, les êtres humains et les animaux dans le but de créer des nouvelles interactions avec son Peridot ou de récupérer différentes ressources dans le jeu.

Des Dots uniques et rares

Les Peridot sont générés aléatoirement. Chaque créature est différente et unique avec une personnalité et des caractéristiques qui lui sont propres. Un Dot peut ainsi avoir une queue de baleine, des cornes de licorne, en forme de trident, des oreilles de singe ou d’ours, il n’y a pas vraiment de limite entre le mixage animaux réels et fantastiques. Certaines caractéristiques, plus rares sont des archétypes signatures. Il y a actuellement 12 archétypes à obtenir et j’ai débloqué de mon côté le Triton et il y en aura bien plus à l’avenir dont certains seront disponibles pendant des événements spéciaux. Pour obtenir les autres archétypes vous devrez obtenir de nouveaux Dots en entamant des sessions de reproduction avec d’autres joueurs !

La Reproduction pour les nuls

La reproduction nécessite l’évolution de vos Dots en adulte et l’installation de l’application Niantic Campfire. Il suffit simplement de faire un tour dans ses amis ou dans les points d’intérêt, de repérer des créatures qui vous plaisent et de posséder un nid pour lancer le processus par une simple demande à l’autre joueur. Le joueur qui possède le Dot avec lequel vous souhaitez effectuer la reproduction reçoit alors une notification sur Campfire et accepte ou non votre demande. Le joueur tiers peut choisir de refuser votre demande, mais la reproduction n’a aucun coût en ressource de son côté contrairement à vous ! Les nids sont rares et couteux puisqu’il n’est actuellement possible d’en obtenir que contre de l’argent réel. Cette situation devrait toutefois rapidement évoluer avec les événements à venir ou du moins, je l’espère.

La reproduction des deux Dots génèrent 3 oeufs aléatoires avec certaines caractéristiques des deux créatures qui sont copiées. Pour en débloquer le plus possible il faudra augmenter le niveau de son Dot avant la reproduction ! Les caractéristiques qu’il n’est pas possible d’obtenir sont indiquées avant la reproduction et le joueur a la possibilité en échange de quelques gemmes (une des deux monnaies du jeu) de toutes les débloquer pour la reproduction.

L’utilisation d’un Rayon X pendant le reproduction permet de visualiser le contenu des 3 oeufs et de choisir celui qui vous plait le plus. Le premier est offert, les autres sont payants.

Un Tamagotch-like répétitif

Mais alors que faire dans Peridot et quel est le but ? Comme tout Tamagotchi, vous devez vous occuper de vos Dots, leur donner à manger, jouer avec, partir en exploration, effectuer des tâches hebdomadaires, leur apprendre des tours et opter pour la reproduction afin d’obtenir de nouveaux Dots toujours plus rares. Vous pouvez même profiter de l’outil photo pour réaliser quelques clichés de vos Dots dans la nature et même des gifs animés.

On regrettera toutefois les fonctionnalités encore limitées, comme par exemple le fait qu’il ne soit pas possible de toiletter la créature bien qu’on puisse l’habiller et comme c’était le cas sur nos premiers Tamagotchi ! L’apprentissage de nouveaux tours est aussi assez limité et en une semaine vous aurez vite fini d’apprendre à un Dot l’ensemble des mouvements qu’il est possible de lui apprendre. Il ne reste qu’à espérer que Niantic apportera dans un futur proche une quantité de fonctionnalités et d’événements qui permettront aux joueurs de ne pas vite s’ennuyer à force de répéter les mêmes actions sans pour autant les noyer comme c’est le cas avec Pokémon GO.

Des bonnes idées et du chemin à faire

Peridot est le second jeu de Niantic après Ingress qui ne repose pas sur une licence forte. Pokémon GO, Pikmin Bloom, NBA All-World et le regretté Harry Potter Wizards Unite (qui a fermé fin janvier 2022, faute de trouver son public) ont la chance de posséder sur une fan base déjà bien implantée. Tout reste donc à faire autour du jeu pour qu’il trouve son public, un public qui devra relancer Peridot chaque jour pour s’occuper de ses petites créatures, les faire grandir, les apprivoiser et les faire se reproduire dans l’objectif de trouver l’ensemble des Archétypes rares disponibles dans le jeu.

Des guides autour de Peridot arrive prochainement sur le blog ! Vous pouvez nous retrouver sur le Discord dans la section “Autres jeux” pour trouver des joueurs de Peridot avec qui faire reproduire vos créatures. Nous sommes déjà 35 000 joueurs de Pokémon GO et Peridot !

Produits officiels importés du Japon Cartes Pokémon
De Margxt
Suivre :
Margot 32 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.