Les jeux de simulation de vie ont littéralement envahi la Nintendo Switch ces derniers mois et on ne compte plus les titres qui nécessitent de farmer des ressources pour faire évoluer son espace de vie. Potion Permit ne fait pas abstraction à la règle et ce jeu de gestion et de simulation et RPG met le joueur dans la peau d’un alchimiste qui doit gagner la confiance des villageois de Moonbury en les aidant à faire face à un étrange phénomène.

Derrière les fourneaux, MassHive Media une petite équipe de développeurs basés en Indonésie sans surprise, au vu de quelques références que l’on peut entrevoir dans le jeu et à travers les PNJ.

ÉditeurDéveloppeurSupports
39,99€
9 nouveaux à partir de 34,90€
1 used from 35,68€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 19 h 15 min
Amazon.fr
Dernière mise à jour le 4 décembre 2022 19 h 15 min

Au programme, recherche et fabrication de médicaments, farm de ressources, réalisation de quêtes et échanges avec les villageois pour gagner en amitié. Le titre est complet et les fonctionnalités se débloquent au goutte à goutte !

Le joueur peut ainsi chercher des recettes de potions et les réaliser à l’aide des ressources récupérées autour du village. Ce système plutôt bien ficelé se montre très simple au début et devient vite un peu plus complexe en limitant l’utilisation des ressources de certains types (feu, eau, terre et air). À la manière d’un Tetris, le joueur doit remplir une zone donnée avec une quantité limitée de ressources qui sont représentées par des formes. En progressant dans le jeu et en découvrant des recettes de potions plus complexes, ce mini-jeu s’avèrera de plus en plus intéressant et dévoilera un véritable aspect puzzle-game.

Les potions servent ainsi aussi bien à finaliser des quêtes, qu’à obtenir de l’argent et surtout à soigner les patients, car votre rôle ou plutôt celui de votre alter-ego consiste surtout à soigner les villageois dans le but entre autre de gagner leur confiance. Peu sympathiques et parfois lubriques, les habitants de Moonbury ne résisteront pas au fait de vous renvoyer balader. Seule solution pour remédier à ces malheureux échanges, les soigner, discuter avec eux chaque jour et leur offrir des cadeaux afin d’augmenter leur jauge d’amitié.

Pour vivre et travailler, le Maire de la bourgade vous laisse une charmante demeure et sa clinique, qui tombent toutes deux en ruine. Heureusement, avec le temps et l’aide du charpentier, quelques pièces en poche, du bois et de la pierre, vous pourrez améliorer vos conditions de vie et celles de vos patients.

Qu’il s’agisse d’ailleurs de connaître la partie du corps ou les maladies dont souffrent les patients ou bien de gagner quelques pièces dans le village en effectuant un peu de travail, Potion Permit vous offrira souvent la possibilité de participer à des mini-jeux. Des QTE à reproduire, des pots à trier en deux tas, un bouton à flooder pour empaqueter des colis, rien de toujours très difficile même si le jeu a du mal à se renouveler.

Le rythme de jeu s’installe rapidement et à force de temps, de soins apportés et d’échanges avec les villageois, vous débloquerez des nouvelles fonctionnalités, des zones pour obtenir des nouvelles ressources, rencontrer des nouveaux monstres, obtenir de nouvelles quêtes, etc. Il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer et les journées sont vites très courtes quand il est question de farmer des ressources.

Hache, faux et pioche sont les trois outils de notre Alchimiste qui permettent de faire le plein de ressources. Comme nombre d’éléments dans le jeu, il est possible de les améliorer pour donner des coups plus puissants. Il faudra là aussi avant toute chose farmer le bois, la pierre et d’autres ressources. Si les trois servent à se débarrasser des ennemis, la faux permet de récupérer des plantes, la hache du bois et le marteau de briser la roche. La récupération de ressources coute toutefois de l’énergie et parfois de la vitalité quand les ennemis viennent s’en mêler. Il faudra donc surveiller ses deux jauges attentivement pour éviter de faire un malaise et dormir quand c’est nécessaire.

Conclusion

Potion Permit est assez simple en soit, un jeu de simulation complet avec en plus et pour se démarquer, la recherche et la conception de potions. Le titre est accrocheur et après la première heure il devient difficile de lâcher sa console. Seul véritables gros problèmes, Potion Permit souffre sur Nintendo Switch de trop nombreux crashs ! Les sauvegardes sont effectuées chaque nuit, lorsque le joueur prend le temps de dormir dans le lit de sa vieille maison, il arrive donc de perdre toute une journée de travail et c’est un peu embêtant … reste à espérer un patch pour corriger ces problèmes.

  • Potion Permit pour qui ? Pour les joueurs qui apprécient les jeux de simulation simplistes et sans trop de challenge !

Test du jeu effectué sur Nintendo Switch via une clé envoyée par l’éditeur.

Points positifs

  • Mignon et complet
  • Le système de création des potions
  • Les mini-jeux, même si beaucoup trop simple !

Points négatifs

  • De trop nombreux crashs !
  • Trop de farm tue le farm.


Soutenez le blog, si vous faites des achats sur Amazon, passez par les liens affiliés ci-dessous. Merci ❤

39,99€
9 nouveaux à partir de 34,90€
1 used from 35,68€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 19 h 15 min
Amazon.fr
Dernière mise à jour le 4 décembre 2022 19 h 15 min


Margxt
Margot 31 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir plus dans :Actualités