J’ai joué à Sophia the Traveler, “Où est Charlie ?” à Venise

Margxt
3
Mwaaaaiii...

Ces dernières semaines, j’ai souvent passé mes soirées sur des jeux d’objets cachés ! Alors si certains ne trouvent pas ça très fun, j’ai de mon côté passé un bon moment entre deux jeux d’aventure. Mes sessions m’ont entrainé vers Sophia the Traveler, un jeu développé par Memo Gogo, un studio indépendant chinois et édité par Thermite Games une société basée à Beijing.

Sauf erreur de ma part et avec le peu d’informations dont je dispose sur ces deux acteurs de l’industrie, c’est le tout premier jeu de Memo Gogo, un studio composé d’un couple de développeurs qui a choisi de centrer son jeu de recherche sur la cité de Venise, une ville qu’ils n’ont jamais visité, mais qui les fait rêver.

ÉditeurDéveloppeurSupports
Memo Gogo

Le titre a eu le droit à une localisation plutôt intéressante, en 8 langues dont l’anglais ou l’italien, mais pas en français. Si ce point vous bloque à acheter le jeu, sachez que Sophia the Traveler est quasi-exclusivement constitué d’images et le peu d’éléments textuels sont des indices dans un niveau d’anglais très sommaire, dont vous n’avez généralement pas vraiment besoin et que vous avez largement le temps de traduire soit de vous-même, soit à l’aide d’un traducteur comme Google Translate. Si la page Steam est celle sur le Nintendo Store sont localisées un peu à l’arrache par l’éditeur, l’effort a été fait de tenter de proposer du contenu dans plusieurs langues, dans le but d’expliquer ce à quoi vous allez jouer, la vision qu’on les développeurs et l’éditeur du jeu.

C’est d’ailleurs assez marrant parce que si vous mettez le son, certains personnages dans les niveaux parlent en français ! Ce ne sont certainement pas des français qui ont utilisé un micro, mais plutôt les développeurs qui se sont enregistrés. Je n’ai remarqué ce détail qu’après plusieurs niveaux et je suis ensuite partie vérifier cette information, il y a bien des personnages qui parlent plusieurs langues dont le français et certains dialectes chinois ! Dommage par contre il y a un certain déséquilibre au niveau du son, lorsqu’on clique sur les objets ou personnages à trouver, Sophia et ses amis apparaissent en criant et c’est parfois assez gênant, à vous sortir de l’univers.

Sophia the Traveler c’est l’histoire assez simple d’une jeune femme, Sophia qui part visiter Venise. À l’image de “Où est Charlie ?”, vous devez vous déplacer dans les niveaux, qui sont plus ou moins grands pour trouver des personnages, objets et animaux cachés listés à droite de votre écran. Un passage de la souris sur chaque élément à chercher permet d’obtenir un indice sur son emplacement, mais ce n’est pas toujours le cas. Si toutefois le joueur ne trouve pas un élément caché, il peut utiliser le système d’indices qui va carrément placer la caméra sur ce dernier et l’entourer. Il ne sera toutefois possible d’être aidé qu’une fois toutes les 6 minutes.

Le premier niveau introduit les bases du jeu, le fait de ne pas simplement chercher des éléments dans un décor sans vie, mais de cliquer à certains endroits pour activer des animations qui peuvent parfois révéler un élément à trouver. Par exemple dans le feuillage d’un arbre, en ouvrant une porte ou une fenêtre. Cet univers prend aussi vie à l’aide des sons présents dans le jeu qui évolue selon où vous vous trouvez dans le niveau. Par exemple, si vous voyez un concert avec des guitaristes, vous entendez un concert avec des guitaristes, si vous voyez des oiseaux qui chantent, vous entendrez des oiseaux qui chantent.

Sur les 10 niveaux que comptent le jeu, vous passerez certainement entre 5 et 10 heures à trouver les personnages, objets et animaux. Certains sont vraiment très très grands et j’ai du m’y reprendre à plusieurs reprises reprises pour essayer d’avoir une vision différente du niveau, me permettant de trouver l’ensemble des éléments cachés. Toutefois les décors sont réutilisés sur les plus gros niveaux, on a rarement ce sentiment de nouveauté puisque c’est généralement un niveau qui va être découpé et auquel on va ajouter une nouvelle partie, on va remplacer des rues pour en ajouter des nouvelles dans une autre partie de la ville et c’est un peu dommage !

Ayant joué sur PC, j’ai eu quelques bugs graphiques et techniques avec le jeu, certains éléments ont tendance à “sortir” du décor quand le joueur interagit avec, de même il semble y avoir des soucis de résolution puisque les quelques scènes qui apparaissent à l’écran avant chaque niveau ne me permettent pas de voir le bouton pour passer à la suite. L’interface n’est pas au niveau du reste du jeu, trop brouillon et dans les menus à changer le texte par des images on ne comprend pas vraiment ce qu’on modifie comme paramètre notamment au niveau du son. Enfin le zoom et les déplacements sur la carte sont assez bizarres, on ne peut jamais vraiment avoir une vue d’ensemble si ce n’est en passant par un icone en haut à gauche de l’écran mais c’est une vue sous forme de carte qui ne permet pas d’observer les détails, de mon côté j’aurai aimé avoir un niveau de zoom arrière plus important pour me déplacer plus facilement, surtout sur les, gros niveaux !

Si vous avez aimé le jeu, le studio prépare déjà une suite et les joueurs sont invités à choisir le prochain lieu que visitera Sophia !

Mwaaaaiii...
3
De Margxt
Suivre :
Margot 32 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.
Note le jeu/produit !

Note le jeu/produit !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.