Présenté à l’E3 en 2017, Tunic est disponible depuis fin septembre sur Nintendo Switch et depuis déjà quelques mois sur l’ensemble des autres plateformes. Le joueur se retrouve dans la peau d’un renard aventurier qui armé de son bâton doit parcourir un monde qui ne souhaite que sa défaite.

Si la douceur apparente du titre et sa direction artistique enchanteresse semble révéler un Zelda-like tout à fait commun, il n’en est rien. Le jeu se veut exigeant et l’aventure de notre petit renard se fera sans assistance, sans guide, laissant au joueur la possibilité de découvrir le monde dans lequel il évolue et ses secrets.

ÉditeurDéveloppeurSupports
TUNIC Team
310,95€
43 nouveaux à partir de 310,95€
1 used from 329,99€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min
Amazon.fr
196,25€
24 nouveaux à partir de 196,25€
1 used from 209,90€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min
Amazon.fr
Dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min

Si le titre ne repose pas sur son sytème de combat assez basique, il peut toutefois se vanter de proposer au fil de l’aventure une certaine évolution, proposant aux joueurs d’accéder à des nouvelles armes et à la magie. On y retrouve d’ailleurs les composantes d’un Souls avec la pratique quasi-essentielle de la roulade et de la parade pour éviter les tirs, les coups ennemis et le fait d’apprendre le pattern des boss pour arriver à ses fins.

Comme précédemment évoqué, les combats sont généralement assez punitifs et le début du jeu peut vite s’avérer méchamment frustrant. À cet effet, Tunic propose un mode invincible, lequel permet de se focaliser essentiellement sur l’exploration et les puzzles. Ces deux modes de jeu sont les seuls possibles dans Tunic. Il n’est ainsi pas envisageable d’ajuster la difficulté et c’est d’ailleurs bien dommage d’avoir tout ou rien. Le titre s’offre toutefois une accessibilité étendue avec cette fonctionnalité, pour les plus jeunes et les plus démunis face à la difficulté.

Mais comment jouer à Tunic ? Comment comprendre le cheminement vers lequel souhaite nous emmener les développeurs ? Le joueur n’est pas pris par la main durant son aventure, il va au fil de sa progression et en cherchant un peu (parfois même beaucoup), trouver des secrets, des éléments qui vont l’aider à créer son histoire et à comprendre vers où il doit se diriger.

Il est notamment question de trouver les pages d’un manuel de jeu écrit en partie dans un ancien langage, indescriptible pour le joueur, mais pas d’inquiétude, les dessins et certains éléments traduits et mis en valeur permettent d’en apprendre plus sur Tunic, la carte, son bestiaire et le gameplay. Cette référence aux jeux des années 90 est donc loin d’être inutile pour le joueur.

Même si je ne compte pas vous en plus sur l’histoire afin de vous laisser la possibilité de la découvrir, le cheminement prend plus ou moins une forme définie qui consiste après avoir trouvé l’épée à accumuler des clés pour ouvrir des portes, lesquelles débloqueront à la suite de nouveaux accès et la possibilité de récupérer toujours plus de pages pour le manuel.

En jouant régulièrement avec les perspectives, en hésitant pas à revenir sur ses traces, les coffres cachés et les objets quasi-essentiels pour progresser finiront par être débusqués. L’exploration et au centre de l’aventure, il faut longer les broussailles, les forêts et faire preuve d’un minimum de logique pour trouver les solutions aux puzzles. Vous l’aurez compris le level design est au centre du titre en 3D isométrique.

Les objets sont plus que nécessaires pour progresser dans le titre, un petit bâton ne vous suffira pas à traverser le titre sans encombre. Au contraire, les ennemis vous feront vite comprendre que vous êtes sous-équipé pour progresser. De plus, il ne faut pas oublier de récupérer les ressources qui permettent lorsque vous vous rapprochez d’un autel de sauvegarde d’améliorer entre autre l’une des cinq capacités de votre petit renard qu’il s’agisse de l’attaque, la défense, l’endurance, la magie ou la vie.

Conclusion

Tunic est un titre ambitieux, sous sa mignonne petite coquille il se révèle être beaucoup plus caractériel, complet et complexe. Sans rien inventer de nouveau, le jeu offre une aventure poétique qui mélange exploration et casse-tête. Sa prise en main assez évidente cache un petit démon qu’il ne reste qu’à dompter à force d’en découvrir ses secrets.

  • Tunic pour qui ? Pour les joueurs qui aiment le challenge.

Test du jeu effectué sur Nintendo Switch via une clé envoyée par l’éditeur.

Points positifs

  • C’est beau et mignon
  • Le développement du manuel
  • L’exploration et les puzzles
  • La bande originale

Points négatifs

  • Manque de différents niveaux de difficulté
  • Parfois frustrant


Soutenez le blog, si vous faites des achats sur Amazon, passez par les liens affiliés ci-dessous. Merci ❤

310,95€
43 nouveaux à partir de 310,95€
1 used from 329,99€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min
Amazon.fr
196,25€
24 nouveaux à partir de 196,25€
1 used from 209,90€
dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min
Amazon.fr
Dernière mise à jour le 4 décembre 2022 6 h 38 min


Margxt
Margot 31 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir plus dans :Actualités