The Elder Scrolls Online a fêté tout récemment sa septième année d’existence. Bethesda suit attentivement son jeu multijoueur en ligne (MMORPG) et propose chaque année à ses joueurs des nouvelles extensions et DLCs et cette fois c’est un tout nouveau chapitre qui vient enrichir le contenu déjà existant, son nom Blackwood.

Au programme de nouveaux lieux à découvrir, des nouvelles quêtes, des nouvelles récompenses, une nouvelle aventure surtout et une nouvelle fonctionnalité, les compagnons. Avant sa sortie prévue en juin, j’ai eu l’opportunité de parcourir le Bois noir, situé sur la carte entre le Marais Noir, Elsweyr et la province de Cyrodiil. Certains fans de la licence qui ont joué à Oblivion et Arena y trouveront une certaine ressemblance. Une vaste zone assez sauvage et mystérieuse composée de biomes marécageux, de collines, bosquets et vestiges d’empires ou les joueurs les plus courageux pourront essayer de démêler un complot entre les empereurs de Longères et le prince de la Destruction, une machination qui menace tout le continent de Tamriel.

Les joueurs qui se lanceront dans l’aventure pour la première fois ou qui relanceront le jeu après plusieurs mois d’absences pourront accéder directement à ce nouveau chapitre. Afin de ne pas se sentir perdu dans le dédale de fonctionnalités, un petit tutoriel est proposé à chacun. Il m’a ainsi permis de découvrir le jeu, car oui je n’ai jamais joué au MMORPG de Bethesda. Ce tutoriel s’avère vraiment bien utile pour la suite des événements, une fois repartie à l’aventure vous maîtriserez entre autre le système de combat et de furtivité.

La grosse nouveauté qu’offre ce nouveau chapitre étant l’ajout des compagnons. Ces deux PNJ viendront vous assister dans les combats et les quêtes lorsque vous n’aurez pas d’amis disponibles pour vous y aider et/ou lorsque vous ne souhaiterez pas faire fonctionner le matchmaking. Chaque compagnon vous rejoindra après avoir accompli une quête liée à son histoire, vous devrez toutefois les appeler et vous ne pouvez avoir qu’un compagnon à vos côtés à la fois. L’aventure m’a ainsi permis de faire la rencontre de Bastian Hallix et Mirri Elendis.

En interagissant avec un compagnon, vous en apprendrez plus sur son histoire et à mesure que votre amitié évoluera, les échanges évolueront aussi. Vous pouvez gérer votre compagnon à l’image de votre personnage, en lui attribuant un équipement, une attitude et des compétences qui évolueront au fil du jeu. Dans le cas de l’équipement, il s’agira d’objets dédiés, vous ne pourrez donc pas utiliser l’équipement que vous avez mis de côté pour votre propre personnage.

Cette fonctionnalité à ses limites, il faudra donc aussi faire appel à ses amis ou au matchmaking puisqu’il n’est possible de demander l’aide d’un compagnon qu’en PVE. L’objectif n’est pas de créer un déséquilibre dans le jeu, ni de faire en sorte que votre compagnon soit plus puissant que votre propre personnage, il faut le voir comme un complément à l’aventure plus que comme un atout pour aller terrasser tout ce qui bouge. Les compagnons pourront être utilisés dans les prochains ajouts du jeu à venir dans l’année dont les deux prochains DLCs prévus au troisième et quatrième trimestre 2021.

Ce nouveau chapitre promet un peu plus d’une trentaine d’heures de jeu avec ses nouveaux donjons, ses nouveaux boss, antres, ses nouveaux événements, sa nouvelle épreuve pour 12 joueurs, etc. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de tester les deux derniers ajouts.

N’ayant jamais joué à The Elder Scrolls Online avant, j’ai vraiment apprécié l’expérience qui s’avère nettement accessible pour un nouveau joueur. Cette preview est un premiers pas dans la découverte du nouveau chapitre que compte dévoiler Bethesda durant l’été et il reste encore beaucoup à découvrir et donc beaucoup à faire pour les développeurs. J’ai particulièrement apprécié l’univers et la fonctionnalité des compagnons, mais je me demande toutefois s’il en sera de même sur la longueur avec les anciens joueurs. Je ne doute pas qu’ils s’attarderont sur l’histoire, certainement sur les donjons, les boss et autres contenus, mais le système des compagnons a-t-il réellement de l’avenir sur la durée et où compte aller Bethesda ? D’autres compagnons seront-ils à découvrir au fil du temps ? Sera-t-il possible de pousser plus loin ce concept ? Il y a beaucoup à faire et beaucoup d’opportunités !

Ayant eu beaucoup de mal à accéder à la bêta (et c’est totalement de ma faute), merci à la personne qui se reconnaîtra, qui m’a aidé à jouer à distance et qui a relu cet article 🙂

Margxt
Margot 29 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Consulter aussi :Actualités