J’ai joué à la démo de Kamaeru, créez un refuge de grenouilles et restaurez la biodiversité

Margxt


Kamaeru c’est l’histoire d’une jeune femme qui aide son ami d’enfance Axel à créer un refuge pour les grenouilles et qui en parallèle participe à restaurer la biodiversité d’un marais abandonné ! J’ai profité du Steam Next Fest pour tester le jeu de gestion dont une démo est disponible pour l’ensemble des joueurs sur Steam !

Retour en 2010, je joue alors par hasard à Transformice ! Si vous êtes passés totalement à côté de ce jeu, je vous invite vraiment à rattraper votre retard et à le découvrir au plus vite. Il s’agit rapidement et pour faire simple d’un MMO dans lequel les joueurs prennent le contrôle de souris qui doivent récupérer le plus rapidement possible du fromage. Ils sont accompagnés d’un joueur désigné au hasard dans chaque niveau qui possède des pouvoirs spéciaux, le Chaman. Ces pouvoirs lui permettent d’aider les souris à récolter plus facilement et rapidement les fromages. Ce jeu a fait le succès du studio français Atelier 801 (créé par deux anciens d’Ankama) et notamment d’une de ses co-fondatrice et graphiste Mélanie Christin. Puis vient le temps de partir et de se lancer dans un nouveau projet, ce projet c’est Kamaeru. Ici il n’est donc plus question de contrôler des souris, mais d’aider des petites grenouilles trop mignonnes à trouver un refuge dans lequel elles puissent vivre.

Ça parait forcément assez simple, mais le titre regorge de fonctionnalités dont certaines ne sont pas encore disponibles étant donné et rappelons le qu’il s’agit d’une démo ! Le joueur aura toutefois accès au refuge et pourra y acheter un certain nombre de meubles pour personnaliser l’espace, il aura aussi accès à un marais dans lequel il peut faire pousser des plantes afin de récupérer des aliments pour les grenouilles et des ressources à transformer en recettes pour les vendre et récolter de l’argent, nécessaire à l’achat de meubles pour le biome et à la restauration du marais. On découvre aussi un mini-jeu dans lequel il est possible de faire des croisements entre des grenouilles apprivoisées.

On a ainsi l’occasion de découvrir deux mini-jeux, le premier est assez simple et consiste à réaliser des recettes avec les ressources récupérées dans le marais. C’est honnêtement assez répétitif, surtout dans la démo puisque c’est notre unique source de revenu qui découle de la création de plats, à vendre par la suite dans le magasin du refuge. Il suffit de déplacer des miroirs afin et, à l’aide du soleil, d’activer une cuisinière écologique puis d’appuyer au bon moment sur un bouton pour réaliser un maximum de fois le plats. Vous le verrez tout au long de la démo, Kamaeru se veut assez soucieux de l’environnement et la plupart des actions et des fonctionnalités insistent sur cet aspect. Reste à voir si dans la version définitive du jeu, il sera question de rendre cette fonctionnalité un poil plus difficile ou différente, selon les recettes !

Le second mini-jeu est axé sur le croisement des grenouilles. Il faudra au préalable nourrir deux grenouilles de différentes espèces afin de les apprivoiser. La nourriture pour les grenouilles est disponible dans le marais, si vous ayez pris le temps de l’améliorer pour faire apparaître les mouches, chenilles et autres insectes que mangent les grenouilles. Il faudra aussi cliquer au bon moment sur un insecte pour le capturer, contrairement aux ressources végétales, nécessaires à la réalisation des plats qui vont se stocker sur le côté droit de l’écran. J’ai mis un peu de temps à comprendre le fonctionnement du croisement des grenouilles.

Globalement il s’agit de choisir deux grenouilles et d’essayer de combiner certaines caractéristiques (2 couleurs et une robe) pour obtenir une nouvelle grenouille en alignant trois gènes dans une grille de 3 x 3 cases. Chaque tentative de croisement coûte 6 pièces et à chaque fois un système de loterie permet aléatoirement de tomber sur une espèce avec 3 caractéristiques des deux grenouilles de base, mais parfois pas de chance, vous tomberez sur une espèce parente !

La restauration du marais nécessite l’obtention de points de réputation, vous pouvez en obtenir de deux manières, soit en apprivoisant des grenouilles, soit en meublant le refuge. Les points obtenus permettent ainsi d’acheter de la végétation, de l’installer et ainsi d’augmenter le bioscore. Même si la démo ne permet de découvrir qu’un unique biome, il y en a tout un tas à découvrir dans la version finale du jeu.

J’apprécie particulièrement de consulter les informations du marais et de pouvoir observer la progression de la végétalisation de l’espace, on y retrouve tout un aspect écologique essentiel dans le jeu comme dans la vie réelle et j’ai eu plus de plaisir à personnaliser mon marais qu’à personnaliser mon refuge. Toutefois, la version finale du jeu devrait je pense, avec la disponibilité d’un grand nombre de nouveaux meubles pour le refuge, me permettre d’apprécier autant la personnalisation de l’un que de l’autre.

Au final le cycle de jeu qui se dessine consiste surtout à récolter des ressources > réaliser des plats > vendre les plats > acheter des meubles pour le refuge > obtenir de la réputation > utiliser la réputation pour débloquer des nouvelles plantations dans le marais > acheter des plantations > récolter des ressources > etc. Forcément, Kamaeru ne se limite pas qu’à ça, il y a bien sûr tout un tas d’activités annexes dont le croisement des grenouilles révélé dans cette démo, il faut aussi répondre à certain nombre d’objectifs et compléter le Pokédex des grenouilles ou Froggodex.

Pour remplir le Froggodex, il faudra faire preuve de réflexion et d’observation vu que certaines espèces de grenouilles n’apparaissent que lorsque certaines conditions sont respectées. Il est d’ailleurs possible d’observer les chances d’apparition des grenouilles déjà observées dans le tableau de bord du refuge. Le reste du temps, il faudra prendre en photo les grenouilles ou les nourrir pour les inscrire dans le dex.

Si la démo de Kamaeru laisse entrevoir une partie du gameplay, elle est aussi extrêmement frustrante parce qu’il y a certainement bien plus à découvrir derrière ! Le jeu est vraiment trop mignon et la direction artistique est un gros plus. Les animations sont toujours légères, très soignées et entretiennent avec les bruitages naturels cette ambiance si douce. On notera notamment de temps à autre le passage d’une cigogne dans le ciel, l’apparition de grenouilles en fondu sur les meubles et dans le marais. C’est doux, c’est mignon et on a juste envie d’y revenir pour voir ce que donnera le jeu final.


Soutenez le blog, si vous faites des achats sur Amazon, passez par les liens affiliés ci-dessous. Merci ❤

Produits officiels importés du Japon Cartes Pokémon
De Margxt
Suivre :
Margot 32 ans. Blogueuse depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.
Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.